La distribution de boissons au Brésil, un circuit à 62 milliards d’US$

Pan indispensable d’une stratégie d’exportation, la politique de distribution est le pivot autour duquel s’articule la réussite de votre projet. Dans un pays-continent comme le Brésil, cette politique est un enjeu qui prend une ampleur remarquable. Notamment en raison du nombre d’acteurs et de la complexité des circuits propres à chaque type de boisson. Dans cet article, nous vous présentons les fondamentaux du circuit de distribution de vins, spiritueux et autres boissons au Brésil.


Le circuit de distribution des boissons au Brésil

Le circuit de distribution de vins, spiritueux et autres boissons au Brésil est très complexe. Étant donné les dimensions du pays, il n’existe aucun acteur du secteur capable d’y assurer l’approvisionnement partout. Ainsi, le circuit de distribution est protéiforme et varie, parfois considérablement, selon l’État et le type de boisson. Cela complique donc la tâche des professionnels du secteur des boissons souhaitant exporter vers le Brésil.

Définir avec certitude un parcours systématique de distribution des boissons au Brésil est une gageure. Et ce, nonobstant l’existence d’un cheminement classique, communément accepté par les économistes. Nous pouvons néanmoins affirmer que la distribution de vins, spiritueux et autres boisssons au Brésil est déconcentrée, décentralisée et non standardisée.

Depuis les années 2000, avec la hausse de la consommation de vin, de spiritueux et de bière au Brésil, le secteur a été bouleversé. En effet, l’évolution de la chaîne logistique et l’arrivée de grands opérateurs internationaux ont accéléré la dynamisation du marché. De nouveaux acteurs sont apparus, notamment sur internet, et les canaux de distribution traditionnels ont dû se réinventer.

Les acteurs de la distribution de boissons au Brésil

Aujourd’hui, plus de 200 mille entreprises et 2,4 millions d’employés assurent la distribution de 42 milliards de litres de boissons à 210 millions de consommateurs, pour une valeur de 62 milliards d’US$. Ce qui fait du circuit de distribution de boissons au Brésil l’un des plus dynamiques du monde. Mais qui sont les acteurs de cette fourmilière?

200 mille entreprises et 2,4 millions d’employés assurent la distribution de 42 milliards de litres de boissons à 210 millions de consommateurs, pour une valeur de 62 milliards d’US$.

La distribution de vins, spiritueux et autres boissons au Brésil est assurée par trois catégories de professionnels. Les metteurs sur le marché tout d’abord, qui produisent ou importent des boissons sur le marché brésilien. Les grossistes ensuite, qui assurent le commerce interentreprises de boissons. Les détaillants enfin, qui se chargent de commercialiser des boissons à l’unité auprès des consommateurs finaux.

En théorie, les metteurs sur le marché vendent leurs boissons aux grossistes ; lesquels les revendent aux détaillants, qui les revendent aux consommateurs. Mais la réalité du marché est bien plus ambigüe. Dans les faits, l’ensemble des catégories d’acteurs vendent potentiellement à la fois en gros et au détail.

Depuis dix ans, la tendance est à la cannibalisation entre acteurs de la distribution. Des détaillants se lancent dans la vente mixte ou en gros. Des grossistes font produire à façon et vendent tant aux détaillants qu’aux consommateurs. Chez les metteurs sur le marché, la vente directe au consommateur se développe.

Les metteurs sur le marché

Parmi les metteurs sur le marché, nous distinguons deux cas de figure. D’une part, les fabricants de boissons nationales ; d’autre part, les importateurs de boissons étrangères.

Ils ont en commun de devoir s’enregistrer auprès du ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et de l’Approvisionnement (MAPA) pour exercer. Toutefois, comme nous l’expliquerons par la suite, les importateurs ne relèvent pas à proprement parler d’une catégorie professionnelle au Brésil.

A — Les fabricants de boissons

L’industrie brésilienne des boissons compte plus de 70 mille producteurs. Ceux-ci mettent sur le marché environ 40 milliards de litres de boissons par an. Ce secteur pèse 27 milliards d’US$ et participe aussi du circuit de distribution des vins, spiritueux et autres boissons au Brésil. Il se caractérise par une grande diversité en termes d’offre produit et de profil de producteurs.

Blog Castas & Climas - Les fabricants de boissons
Caveau d’un producteur de vin effervescent dans le Sud du Brésil.

L’industrie brésilienne des boissons compte plus de 70 mille producteurs. Ceux-ci mettent sur le marché environ 40 milliards de litres de boissons par an.

Le secteur compte un nombre élevé de T. P. E. / P. M. E. De par la relative homogénéité du système de production, ce secteur est accessible aux petites voire micro-structures. Celles-ci sont le plus souvent productrices de boissons artisanales.

Le Brésil est aussi le berceau de géants du secteur mondial des boissons. C’est par exemple le cas du groupe brassicole AmBev, dont les origines remontent à 1853. Ou encore de Pirassununga, producteur de cachaça depuis 1959, qui figure parmi les plus grandes entreprises de spiritueux au monde.

B — Les importateurs de boissons

Les importateurs brésiliens de boissons assurent le lien entre l’industrie étrangère et le marché national. Conformément aux lois en vigueur, seules les entreprises ayant la qualité d’importateur peuvent mettre sur le marché des boissons étrangères. À ce titre, ces entreprises jouent un rôle essentiel sur le marché et sont incontournables des exportateurs étrangers.

Chaque année, environ 2 500 entreprises importent des boissons au Brésil. Il s’agit majoritairement de grossistes, mais aussi de fabricants et, dans une moindre mesure, de détaillants.

distribution de vins et spiritueux au Brésil - importateurs - containers
Les importateurs brésiliens de boissons assurent le lien entre l’industrie étrangère et le marché national, formant ainsi un maillon essentiel de la distribution de vins et spiritueux au Brésil.

Chaque année, environ 2 500 entreprises importent des boissons au Brésil, directement ou indirectement. Il s’agit majoritairement de grossistes, mais aussi de fabricants et, dans une moindre mesure, de détaillants. Tous ces professionnels mettent sur le marché 2 milliards de litres de boissons, pour une valeur de 4 milliards d’US$.

C — Nota sur la notion d’importateur

(…) il est nécessaire d’avoir obtenu la qualité d’importateur pour mettre sur le marché brésilien des boissons étrangères. Attention cependant, il n’existe pas de statut juridique d’importateur en droit brésilien.

Nous l’avons dit, il est nécessaire d’avoir obtenu la qualité d’importateur pour mettre sur le marché brésilien des boissons étrangères. Attention cependant, il n’existe pas de statut juridique d’importateur en droit brésilien, contrairement à une idée persistante bien qu’erronée. Ainsi, parler de “sociétés d’importation” à propos des importateurs brésiliens est un abus de langage.

Au Brésil, être importateur, c’est avoir effectué avec succès une simple démarche administrative auprès de l’institution fédérale appropriée. Démarche qui consiste en une déclaration suivie d’un contrôle conforme des documents et équipements requis. Dans le cas des boissons, l’institution à solliciter est le ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et de l’Approvisionnement (MAPA).

(…) toute entreprise brésilienne peut s’enregistrer en tant qu’importateur de boissons, pourvu que son objet social le permette.

Donc, toute entreprise brésilienne peut s’enregistrer en tant qu’importateur de boissons, pourvu que son objet social le permette. En l’occurrence, l’objet social doit avoir trait à : la vente de boissons, de produits alimentaires ou de tabac ; des prestations de service en hôtellerie, restauration ou transports. C’est pourquoi des détaillants, des grossistes et même des fabricants brésiliens figurent parmi les importateurs de boissons au Brésil.

Les grossistes en boissons

Les grossistes sont les acteurs les plus importants du circuit de distribution de boissons au Brésil. Car ils font le lien entre l’industrie, nationale ou étrangère, et les établissements détaillants disséminés aux quatre coins du pays.

Les grossistes sont les acteurs les plus importants du circuit de distribution de boissons au Brésil.

Un entrepôt d'un grossiste en boissons
Grossiste en boissons au Brésil

Souvent installés dans les grandes villes, ils ont une approche stratégique de pénétration par marché régional ou étatique. Leur particularité, c’est de délivrer un service de proximité, d’assurer une livraison quotidienne et en flux tendu.

Les grossistes en boissons représentent 23% du commerce de gros au Brésil. (…) [et] assurent la livraison quotidienne d’un million de points de vente au détail.

Les grossistes en boissons représentent 23% du commerce de gros au Brésil. Leur maillage territorial est performant, tant en termes logistiques que grâce à leur réseau de commerciaux sur le terrain. Si bien qu’ils assurent la livraison quotidienne d’un million de points de vente au détail.

De fait, plus de la moitié des boissons consommées au Brésil est distribuée par les grossistes. Ils constituent donc un pan primordial du circuit de distribution des boissons au Brésil. En outre, les grossistes en boissons constituent les principaux importateurs de boissons au Brésil.

Les détaillants de boissons

Le secteur de la vente au détail est la principale activité commerciale au Brésil. Employant 4,6 millions de personnes, il englobe plus de 330 mille entreprises qui réalisent un chiffre d’affaires global de 310 milliards d’US$. Les détaillants sont les principaux revendeurs de boissons nationales et importées.

  • distribution de vins et spiritueux au Brésil - detaillants-caviste
  • distribution de vins et spiritueux au Brésil - détaillants-restaurant
  • distribution de vins et spiritueux au Brésil - detaillants-café

Très peu de détaillants importaient des boissons avant les années 2000. Cependant, depuis 2005 on constate une forte hausse du nombre de détaillants important des boissons qu’ils distribuent, parfois en exclusivité. Ce phénomène est palpable sur tous les segments, et non circonscrit à la seule grande distribution.

En termes d’importation, les détaillants sont la catégorie présentant la demande la plus diversifiée. Gros volumes à bas tarif comme produits de niche à très forte valeur ajoutée sont susceptibles de trouver preneur.

En pleine mutation, les détaillants de boissons investissent massivement dans la création d’espaces de vente scénarisés. Depuis quinze ans, ils portent une attention particulière à la qualification du personnel, notamment celui dédié à la vente des vins et spiritueux. En outre, ils proposent souvent des animations produit à destination de leurs clients.

Typologie des distributeurs de boissons au Brésil

Castas & Climas a mis sur pied une typologie exclusive des distributeurs de boissons au Brésil. Aboutissement d’une longue analyse, cette approche innovante restitue fidèlement la complexité des circuits de distribution, mais de manière claire et accessible. Ce faisant, notre modèle élargit notablement le champ d’investigation des professionnels en quête de partenaires pour conquérir des parts de marché au Brésil.

A — Importateurs

Notre typologie fait ressortir quatre segments d’importateurs de boissons au Brésil. Il s’agit des importateurs généralistes, des centrales d’importation, des importateurs spécialistes et des auto-importateurs.

Fruit de trois années de recherche par nos experts marché, cette répartition inédite classe les importateurs selon leurs degré de spécialisation, besoin produit et modèle économique.

B — Grossistes

Pour ce qui est du négoce, nous distinguons quatre types de grossistes en boissons au Brésil. À savoir : les distributeurs spécialisés, les grossistes transporteurs, les grossistes en libre-service et les grossistes entrepositaires.

Résultat de l’étude par Castas & Climas de données recueillies entre 2016 et 2018 auprès de 6 140 grossistes en boissons au Brésil, cette segmentation est également novatrice.

C — Détaillants

Les détaillants en boissons constituent le groupe le plus large et le plus hétérogène du circuit de distribution de vins et spiritueux au Brésil. Grande distribution, magasins spécialisés, établissements C. H. R. D. et e-commerce en sont les principaux canaux.

Pour aller plus loin

Dans cet article, nous nous en sommes tenus à la présentation des principaux acteurs du circuit de distribution de vins, spiritueux et autres boissons au Brésil. Découvrez la collection d’études Castas & Climas Portrait® pour connaître les caractéristiques détaillées de chacun des douze segments évoqués. Loin des idées préconçues sur l’importation de boissons au Brésil, ces études de marché vous ouvriront de nouveaux horizons pour bâtir une stratégie dédiée et claire. Ainsi pourrez-vous élaborer une véritable politique de distribution et identifier le(s) distributeur(s) idoine(s) au Brésil.



Crédits photographiques : Agence nationale de transport terrestre du Brésil

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela. Pour savoir ce qu'est un cookie et quels types de cookies nous utilisons, veuillez vous reporter à la rubrique "Politique de cookies" dans nos Mentions légales.

Fermer