Le Brésil, troisième marché mondial de la bière

Le marché de la bière au Brésil pèse près de 30 milliards de reais. Depuis les années 2000, il connaît une croissance exceptionnelle : 74% en volume et 380% en valeur. Soit, une croissance moyenne annuelle de 4% en volume et 22% en valeur. Dans cet article, nous vous présentons les principales évolutions de ce marché, ainsi que les perspectives pour les prochaines années.


Panorama

Depuis le début des années 2000, le marché de la bière au Brésil est en pleine croissance. Qu’il s’agisse de bières locales ou importées, avec ou sans alcool, industrielles ou artisanales, les Brésiliens en consomment toujours plus.

Or cette hausse constatée de la demande n’est pas près de s’arrêter. Friandes de bières premium et artisanales, les catégories socio-professionnelles supérieures sont le nouveau moteur des importations de bière au Brésil. Par ailleurs, les restrictions législatives limitant l’alcool au volant ont relancé la consommation de bière sans alcool.

Le marché de la bière au Brésil est très dynamique et les tendances de consommation sont en constante évolution.

Le marché de la bière au Brésil est très dynamique et les tendances de consommation sont en constante évolution. Dans ce contexte, l’innovation et l’originalité sont les facteurs clef de la réussite sur ce marché ultra-concurrentiel. Les principales marques s’affrontent à grand renfort de campagnes marketing, consentant pour cela des millions de reais par an. Quant aux brasseries artisanales, elles adoptent un positionnement axé sur la qualité, la diversité et la confidentialité.

Le marché de la bière nationale

Le marché de la bière nationale au Brésil pèse 27 milliards de reais. Certes, la Pilsen demeure la bière la plus consommée localement. Toutefois, on constate depuis une vingtaine d’années un engouement certain des consommateurs pour les bières artisanales.

Eu égard à l’évolution de la demande, les industriels du secteur s’adaptent. Concrètement, les marques traditionnelles se lancent dans la conception de bières plus naturelles, artisanales et haut de gamme. Elles ciblent ainsi les consommateurs de classe moyenne, toujours en quête de prestige et de reconnaissance. Des consommateurs qui, contrairement aux classes aisées, sont très fidèles aux marques qu’ils ont adoptées.

Le tourisme brassicole fait fureur au Brésil depuis les années 2010.

Pour attirer de plus en plus de consommateurs, les acteurs de l’industrie financent d’onéreuses campagnes de communication. Ils investissent également dans la formation des professionnels du secteur C. H. R. D. en dispensant des cours de Beer Sommelier. Enfin, ils développent le tourisme brassicole, qui fait fureur au Brésil depuis les années 2010. L’offre communément proposée consiste à visiter des brasseries et participer à des ateliers de dégustation de bière.

Le marché de la bière artisanale

Quasi inexistantes il y a 25 ans, les premières brasseries artisanales voient le jour au Brésil en 1990. Les évolutions législatives qui se sont succédé — en 1977, 2009, puis 2018 — ont favorisé l’installation de microbrasseries artisanales.

En 2018, plus de 600 entreprises se partagent ce marché en forte croissance, et l’on dénombre 6 800 bières artisanales différentes. Représentant maintenant 1% de la production nationale de bière, ce segment artisanal génère 380 millions de reais de chiffre d’affaires.

Les premières brasseries artisanales voient le jour au Brésil en 1990. (…) En 2018, plus de 600 entreprises se partagent ce marché en forte croissance.

C’est le segment du marché de la bière au Brésil qui enregistre la plus forte croissance. C’est-à-dire +1 610% depuis les années 2000. Au Brésil, les bières artisanales s’adressent en priorité aux tranches aisées de la population. C’est pourquoi la plupart des brasseries artisanales sont implantées dans les régions Sud-Est et Sud du pays, plus prospères.

Le marché de la bière importée

Le marché des bières alcoolisées importées au Brésil pèse 46 millions de dollars des États-Unis. En 2016, il a connu un léger ralentissement inhérent à la conjoncture politico-économique. Malgré cela, l’importation de bière est désormais à son niveau le plus élevé depuis 2015.

L’année 2018 se distingue par une croissance robuste. En effet, elle enregistre une hausse de 16 millions de litres importés, soit 15 millions de dollars. Un bel avenir se dessine au Brésil pour le marché de la bière importée, notamment artisanale. La clientèle : citadine, aisée, en recherche de diversité et de prestige.

Le marché des bières alcoolisées importées au Brésil pèse 46 millions de dollars des États-Unis. (…) L’importation de bière est désormais à son niveau le plus élevé depuis 2015.

Autrefois distribuées exclusivement dans les épiceries fines, les bières importées sont désormais disponibles sur les gondoles des supermarchés. Modification des habitudes alimentaires et apparition de hamburgers “gastronomiques” aidant, les bières importées trouvent un nouveau public en vogue.

Brasseries artisanales et bars à bières connaissent un développement soutenu, portant la consommation hors foyer de bière importée. Le nombre de ces établissements a quintuplé en dix ans. Et la tendance pour les prochaines années est prometteuse.

Le marché de la bière sans alcool

Le marché de la bière sans alcool au Brésil a connu ses prémices à la fin des années 1990. Portée par la publicité, la consommation des bières sans alcool s’est rapidement tassée. Les consommateurs, bien que séduits par la nouveauté, se plaignaient en effet de ne pas retrouver le goût d’origine du produit.

La bière sans alcool brésilienne représente près de 1 milliard de reais. (…) Bien qu’inauguré il y a deux ans, [le marché de la bière sans alcool importée] représente déjà 750 mille dollars des États-Unis.

La consommation de bière sans alcool a connu une relance récemment. Ce, sous l’effet cumulé de deux mesures : l’entrée en vigueur de la loi “sèche” en 2006 ; l’abaissement à zéro du taux d’alcool dans le sang des conducteurs en 2012. Entre-temps, l’industrie a fait de grands progrès, parvenant à rendre imperceptible la différence de goût entre bières avec ou sans alcool.

La bière sans alcool brésilienne représente aujourd’hui environ 3% du marché national ; sa valeur s’élève à près de 1 milliard de reais. Quant au marché de la bière sans alcool importée, il est quasi vierge. Bien qu’inauguré il y a deux ans, il représente déjà 750 mille dollars des États-Unis.

En 2018, la consommation de bière sans alcool a connu une très forte croissance : volumes et valeur ont doublé par rapport à 2017. Les importations ont augmenté de presque 490 mille litres et 360 mille dollars des États-Unis. Pourtant inexistant en 2016, ce marché a franchi la barre symbolique du million de litres importé.

Pour aller plus loin
Crédits photographiques : Bohemia

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela. Pour savoir ce qu'est un cookie et quels types de cookies nous utilisons, veuillez vous reporter à la rubrique "Politique de cookies" dans nos Mentions légales.

Fermer