Cap sur les vignes, destination tendance au Brésil

Si l’on vous dit “Brésil” et “vacances”, à quoi pensez-vous? Il y a fort à parier que vous vous imaginez déjà sur une plage paradisiaque, au cœur d’une forêt impénétrable, au pied d’une église baroque ou encore surplombant des chutes d’eau monumentales… Mais, à coup sûr, pas dans un vignoble! L’œnotourisme au Brésil, c’est pourtant une réalité. Dans cet article, Castas & Climas vous raconte comment une région viticole pionnière s’est imposée comme moteur de l’offre œnotouristique brésilienne.


Accueil au domaine

L’œnotourisme au Brésil prend sa source dans le Vale dos Vinhedos (« la vallée des vignobles »), situé dans l’État de Rio Grande do Sul, entre la fin des années 1980 et le début des années 1990. Tout commence avec quelques vignerons indépendants qui décident de valoriser leur production de vins fins grâce à la vente au domaine.

Les premiers à visiter les domaines et les vignobles sont les habitants des villes environnantes. Initialement, les œnotouristes brésiliens souhaitaient simplement acheter du bon vin. Mais la rencontre des producteurs autour d’un verre de vin et la visite du domaine deviennent vite des incontournables. En effet, le public répond présent rapidement à cette initiative, preuve que l’œnotourisme au Brésil a un avenir.

L’œnotourisme au Brésil, entre modernité et tradition

Face à l’accroissement de la demande, intimement lié à celui de la consommation de vins fins, les vignerons investissent. Ils équipent ainsi leurs domaines d’espaces d’accueil, de dégustation et de restauration ambitieux.

Parallèlement, la principale coopérative viticole du Brésil, située à Bento Gonçalves, se met à accueillir des visiteurs. Elle se dote d’une infrastructure ambitieuse et commence à organiser différents parcours de découverte dans le vignoble.

Par ailleurs, le Vale dos Vinhedos est l’une des premières régions viticoles apparues au Brésil. Les coutumes autour du vin et de la vigne héritées des immigrants italiens y sont donc fortement ancrées. Au fil du temps, les fêtes traditionnelles ont évolué vers des manifestations œnogastronomiques nationales plébiscitées par un public branché.

La Fenavinho, organisée à Bento Gonçalves depuis 1967, a attiré 78 mille visiteurs lors de sa dernière édition. A la Fenachamp, on célèbre depuis 1979 les vins effervescents brésiliens dans leur capitale, Garibaldi. En 2017, quasi 72 mille participants ont pris part aux festivités qui ont duré quinze jours. Ce type de rendez-vous attire toujours plus d’œnophiles et porte la croissance de l’œnotourisme au Brésil.

Influence d’une institution phare

Le succès grandissant de l’œnotourisme dans le Vale dos Vinhedos a inspiré les autres régions viticoles du pays. 1995 voit la création, toujours à Bento Gonçalves, de l’Aprovale (association des producteurs de vins fins du Vale dos Vinhedos). Celle-ci a pour but initial de structurer la réception des œnotouristes et de promouvoir la préservation de l’environnement et du paysage viticoles.

Peu de temps après son inauguration, d’autres acteurs du secteur du tourisme dans la région se joignent à l’Aprovale. Cette union aura fortement contribué au développement œnotouristique de la vallée des Vignobles.

Depuis lors, l’afflux de touristes n’a eu de cesse d’augmenter. Au début des années 2000, le Vale dos Vinhedos recevait environ 13 mille visiteurs par an. En 2005, ils étaient déjà au nombre de 100 mille. Dix ans plus tard, le nombre d’œnotouristes dépassait les 400 mille visiteurs.

L’offre touristique brésilienne étoffée

Désormais, la plupart des domaines viticoles de la région Sul sont dotés d’infrastructures permettant un accueil très qualitatif des touristes. L’offre s’est diversifiée : hébergement, restauration, spa, ateliers de dégustation, séminaires d’entreprise et boutiques font maintenant partie de la gamme de services.

Les autres régions viticoles du Brésil ont inscrit leurs pas dans ceux du Vale dos Vinhedos, investissant dans les infrastructures d’accueil des œnotouristes et dans la préservation des paysages viticoles.

À présent, la quasi totalité des vignobles brésiliens propose aux visiteurs des activités en lien avec le vin et au moins un circuit œnotouristique. De ce fait, le nombre d’œnotouristes au Brésil est actuellement estimé à plus d’1 million de visiteurs par an, en considérant l’ensemble des régions viticoles du pays.

Pour aller plus loin

L’œnotourisme au Brésil s’est structuré au cours des trois dernières décennies et est en plein développement. Les œnotouristes brésiliens, de plus en plus nombreux, voyagent à la découverte des vignobles dans le monde entier.

Faites confiance à Castas & Climas pour vous accompagner dans toutes vos étapes d’internationalisation, du lancement au développement de votre activité sur le marché brésilien : analyse de marché, conseil export, action commerciale.



Crédits photographiques : Aprovale

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela. Pour savoir ce qu'est un cookie et quels types de cookies nous utilisons, veuillez vous reporter à la rubrique "Politique de cookies" dans nos Mentions légales.

Fermer