Voyage d’affaires au Brésil : tout ce qu’il faut savoir avant de partir

Effectuer un voyage d’affaires au Brésil peut sembler anodin aux professionnels du commerce international habitués à voyager de par le monde pour conquérir des marchés. Pourtant, préparer son voyage d’affaires au Brésil est plus complexe qu’il n’y paraît de prime abord, du moins d’un point de vue réglementaire. Dans cet article, nous évoquons certains aspects à prendre en compte pour le bon déroulement de votre voyage d’affaires au Brésil.


Le paradoxe brésilien

Bien qu’adepte de la libre circulation des personnes, le Brésil est aussi farouche partisan du protectionnisme commercial. Or cela a un impact non négligeable sur les personnes privées. En effet, le pays a érigé des tarifs douaniers applicables à l’importation de nombreux produits étrangers. Particuliers comme professionnels en voyage d’affaires au Brésil sont également soumis auxdits tarifs.

Circulation des personnes

Le Brésil est d’abord un pays ouvert à la circulation des personnes. Indépendamment de leur nationalité, la liberté de circuler et de séjourner des individus est garantie par la Constitution fédérale brésilienne.

Certains ressortissants — notamment ceux de l’Union européenne, du Mercosul et de Russie — n’ont pas besoin d’obtenir de visa pour entrer et séjourner au Brésil. D’autres voyageurs bénéficient d’une procédure administrative simplifiée en ligne pour l’obtention d’un visa de tourisme. Il en va par exemple ainsi pour les ressortissants du Japon, du Canada et des États-Unis.

Circulation des biens

Néanmoins, le Brésil est par ailleurs un pays économiquement protectionniste. C’est pourquoi il impose des taxes d’importation sur pléthore de produits fabriqués à l’étranger. Et ce, dès leur entrée sur le territoire national.

Par conséquent, tout voyageur d’affaires doit être bien attentif à la notion de bagage. Avant de partir, assurez-vous donc que le contenu de vos bagages sera autorisé à l’importation au Brésil.

Voyage d’affaires au Brésil

En principe, vous pouvez voyager et séjourner au Brésil pendant 90 jours sans aucune démarche préalable à accomplir. Cela peut varier en fonction de l’objet de votre séjour et des missions professionnelles que vous y réaliserez. Dans certains cas, un visa de courte durée pourra être nécessaire, notamment si votre séjour dépasse 90 jours.

De façon générale, tout voyageur en situation normale bénéficie sans critère de nationalité d’une exemption de taxes d’importation sur l’ensemble de ses bagages accompagnés, dans des limites fixées par décret. Ainsi, afin d’éviter toute difficulté à votre arrivée sur le territoire brésilien, veillez à respecter le quota d’exemption de taxes d’importation fixé pour chaque catégorie de produits.

Le cas échéant, vous devrez, avant votre départ vers le Brésil, solliciter une dérogation auprès des organismes compétents pour obtenir l’autorisation de transporter certains produits interdits. Cela vaut pour les boissons importées dans le cadre d’un événement professionnel.

Se déplacer au Brésil

Le Brésil est un pays-continent de 8,55 millions de kilomètres carrés, soit quinze fois la taille de la France. S’y déplacer, en regardant une carte, semble très simple. Mais ne vous méprenez pas : les distances sont en réalité énormes. De plus, les temps de trajet varient considérablement selon le moyen de transport adopté. Ces constantes du territoire brésilien ont cours partout, tant en zone rurale qu’urbaine ou périurbaine.

Par ailleurs, la législation en matière de transport de biens n’est pas la même sur des trajets nationaux et internationaux. Si, comme c’est fréquent au Brésil, vous prenez un avion dans un terminal international pour effectuer un vol intérieur, vous et vos bagages relèverez des dispositions internationales.

Parmi les nombreux moyens de transport à votre disposition sur place, citons l’avion, le car, le train, le bateau, le taxi, le V. T. C. Toutefois, les plus courants pour les déplacements interurbains sont l’avion et le car. Quant au train, il est largement dédié au fret. Les trains de voyageurs sont bien souvent cantonnés aux réseaux urbains et à quelques très rares lignes touristiques.

Transporter des boissons au Brésil

En principe, le transport des bagages au Brésil est compris dans le prix des billets. Toutefois, le volume et le poids des bagages de cabine et de soute varient beaucoup selon le moyen de transport emprunté.

Dans certains cas, les bouteilles de boissons alcoolisées sont autorisées seulement en cabine. Dans d’autres, elles sont uniquement acceptées en soute. Parfois, elles peuvent être transportées tant en cabine qu’en soute.

En fonction de la distance à parcourir, de la durée du séjour et de la quantité de bouteilles à transporter, vous aurez à arbitrer entre différents modes de déplacement. Quoi qu’il en soit, documentez-vous : c’est en anticipant vos besoins que vous partirez en connaissance de cause et optimiserez votre voyage d’affaires au Brésil.

Pour aller plus loin


Crédits photographiques : Embraer

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela. Pour savoir ce qu'est un cookie et quels types de cookies nous utilisons, veuillez vous reporter à la rubrique "Politique de cookies" dans nos Mentions légales.

Fermer